A l’occasion du Saint-Emilion Jazz Festival 2015, c’est à la Salle des Dominicains, le dimanche 19 juillet à 16h que se produiront deux artistes emblématiques de la scène jazz caribéenne : le batteur et joueur de Ka Sonny Troupé et le pianiste Grégory Privat. Entre les deux musiciens mais aussi avec le reste de leur Quartet, l’entente musicale est parfaite, Sonny Troupé la qualifie même de « connivence naturelle ».

En trio au Saint-Emilion Jazz Festival, ils seront accompagnés cette fois-ci par la voix de Gustav Karlström, fils émérite de la chanteuse de jazz française Elisabeth Kontonmanou.

Sonny Troupé, l’enfant prodige du jazz caribéen

sonny_bioSonny Troupé est né en 1978 en Guadeloupe. Aux côtés de son père Georges Troupé, il est immergé dans l’univers jazz dès sa plus tendre enfance. A seulement 6 ans il intègre le groupe de « gwo-ka moderne » Kimból en tant que tambour ka soliste et à 8 ans il est déterminé à apprendre la batterie et le vibraphone en autodidacte. En moins de dix ans d’existence, le talent coule déjà dans les veines du petit Sonny.

En 1996 il part à Toulouse étudier la psychologie et la musique et intègre également le Conservatoire National. Par la suite il se retrouve à jouer avec de grands noms du jazz comme David Murray, Kenny Garrett, Christian Laviso ou avec le trio afro-jazz funk « La face cachée des sous-bois ».

Il forme le Sonny Troupé Quartet en 2010, dans lequel il est batteur, tambour ka, chanteur mais aussi un habile sampler. Grégory Privat au piano, magnifie les compositions.

En avril 2013, le quartet signe un incroyable premier opus intitulé « Voyages et rêves … », « deux termes qui sont explorés tout au long de l’album tant par la musique elle même, que par les messages qu’elle véhicule. »

Grégory Privat, l’envie perpétuelle de se surpasser

grégory privatNé en Martinique, il fait ses premiers pas dans la musique dès son plus jeune âge lui aussi. A 6 ans, il entame une longue formation de piano. Mais le solfège finit par l’ennuyer et à 16 ans il abandonne le classique pour composer son propre jazz et s’adonner à l’improvisation.

Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur à Toulouse, il part à la conquête de la scène parisienne à travers laquelle il fait de belles rencontres, comme celles notamment de Sonny Troupé ou Guillaume Perret.

Mais Grégory Privat veut aller plus loin et repousser ses limites. Il s’inscrit à des concours de piano internationaux et se retrouve en 2008 à la place de demi-finaliste, deux fois de suite.

Son premier album « Ki Koté » l’a révélé, sa deuxième création musicale de 2013, « Tales of Cyparis » ne fait que confirmer son talent.

Sonny Troupé et Grégory Privat seront donc au Saint-Emilion Jazz Festival (écouter la playlist du festival) le dimanche 19 juillet mais aussi le 16 juillet, en Quartet, au Parc Palmer de Cenon.

Supplément d’information


L’influence de la Caraïbe dans la genèse du Jazz

Le jazz est né au début du XXème siècle et tire ses origines principales dans la ville de la Nouvelle-Orleans où la communauté créole, majoritairement haïtienne, joua un rôle prépondérant dans la genèse de ce nouveau genre musical.

De Cuba aux Antilles françaises, en passant par la Jamaïque, Haïti, la République Dominicaine, mais comptant aussi tous les pays longeants ses côtes : la Mer des Caraïbes deviendra alors une scène de jazz pionnière et incontournable.

Des styles aux formes totalement inédites apparaissent : le bomba-jazz à Porto-Rico ou encore le béguine-jazz et le gwoka-jazz en Guadeloupe. Nous avons déniché un répertoire d’artistes notoires sur la médiathèque des Caraïbes et nous en avons fait une playlist. Un voyage musical en 45 morceaux au coeur du Jazz créole, des années 50 à aujourd’hui.

SOURCES
Site officiel Sonny Troupé
Site officiel Grégory Privat
Site de la médiathèque des Caraïbes